Catégories Astrologie, Mieux-Etre

Le saviez-vous ? A chaque signe astrologique correspond une Fleur de Bach.


Si vous êtes du signe de la Balance :

Date de naissance de la Balance : du 23 septembre au 22 octobre
Points forts : Equilibre, justice et paix
Qualités : Courtoisie, sociabilité
Défauts : Hésitation, superficialité
Opposé polaire : Bélier
Maison associée : Maison VII
Vos pierres : Saphir, corail
Votre planète dominante : Vénus
Votre élément : Air
Vos couleurs : Pastels
Vos métaux : Cuivre, platine
Parties du corps correspondantes : reins, vessie, prostate

Pourquoi faire correspondre une Fleur de Bach à chaque signe astrologique?

Le Dr Bach a divisé les 38 fleurs en 7 groupes. Il a également sélectionné 12 d’entre elles, les nommant les 12 guérisseurs.
Elles sont aussi appelées « fleurs de type » , en lisant la description vous pouvez vous y reconnaitre en fonction de votre tempérament.

Peter Damian* propose une correspondance astrologique par signe. La curiosité peut vous amener à vous renseigner sur la fleur correspondante au signe de votre ascendant, au signe dans lequel est votre Lune, Vénus ou d’autres planètes de votre thème astral.

Le type Scleranthus :

C’est d‘indécision que souffre le type Scleranthus. Hésitant et incertain, il est rapidement victime de déséquilibre et de la confusion. Il n’arrive tout simplement pas à se décider. Son comportement personnel est pris entre les deux extrêmes, tant dans la pensée que dans l’humeur, que représente la dialectique « voir et être vu ». Et n’étant pas particulièrement robuste, il peut en arriver à la dépression nerveuse. Il souffre aussi souvent du mal des transports ou de vertiges. De nature calme et paisible, il ne va pas aller chercher conseil comme le ferait le type Cerato. Il ne se perd pas non plus dans les myriades de possibilités. L’indécision est évidente lorsqu’il est précisément devant deux alternatives et seulement deux. Incapable de choisir, il prendra sa décision finale, selon son propre sentiment. Ceci risque de prendre du temps et le type Scleranthus est donc enclin à remettre au lendemain, non pas par crainte des conséquences (comme le type Mimulus) mais faute de pouvoir se décider.

La concentration fait défaut au type Scleranthus et il semble en aller de même pour la conviction, ce qui le fait passer pour faible. Deux raisons possibles à cela : soit il voit vraiment les deux côtés de la médaille et cela lui fait peur, soit il ne veut pas perdre l’estime qu’on lui porte, et c’est pour ce type de personnalité un besoin fondamental.

Scleranthus

Vous pouvez lire l’article sur la Fleur de Bach Scleranthus ici : —> Scleranthus 

Le type Scleranthus constructif prend ses décisions avec calme et assurance.
Il se fait confiance pour savoir quand il faut vraiment prendre une décision, et s’il faut la prendre.
Plein de discernement, équilibré, tempéré, il manifeste à l’extérieur l’harmonie qu’il vit à l’intérieur. loyal et juste, comme Salomon, il est recherché et apprécié pour ses conseils.
Ceux qui instituèrent le Tao sont de type Scleranthus constructif.

La correspondance du signe de la Balance et de Scleranthus:

L’étude du signe va nous fournir une analyse plus approfondi du type Scleranthus. La Balance est le 7ème signe du zodiaque naturel, et fait face au signe du Bélier. Il représente la mi course autour de cycle zodiacal, cheminement astrologique symbolique que doit emprunter toute âme. La Balance marque le passage de l’Equinoxe d’automne. Ainsi que nous le verrons le mois prochain dans l’étude de Chicory et du Scorpion, la chute ou l’Equinoxe d’automne signe aussi la chute d’Adam au Jardin. Dans ce contexte, la Balance apparait comme le point de non retour, là où l’humanité se tient en équilibre sur le chemin évolutif qui mène au Verseau. Balançant toujours entre la progression et la régression personnelle, les êtres humains sont ici, à mi parcours à égale distance de leur origine et de leur but final. Le signe de la Balance étant le plus éloigné de ces deux points, origine et but, le natif est tombé dans un état d’ignorance de la véritable nature de l’un comme de l’autre. Il en résulte que la Balance à tendance à se sentir désespérément loin à la fois du Créateur et de sa destinée personnelle. Le choix de poursuivre plus avant est compliqué davantage encore par la perspective du Scorpion (8ème et prochain signe), qui obstrue le passage de sa présence impressionnante et étouffe de peur les aspirations de la Balance. C’est quand même une merveille que le symbole de ce signe soit la Balance , tant il est vrai qu’à ce point toute chose est suspendue en équilibre.

Le problème de l’équilibre peut servir à identifier la source du souci majeur de la Balance : peser les alternatives, pour ensuite justement décider. « Je pèse » sont les mots clés du signe, et pour la personnalité Balance, ce ne peut être fait qu’en équanimité parfaite. Ce n’est pas tâche aisée, et souvent le fantôme de l’indécision vient hanter la Balance, ce que nous suggérions déjà en nous référant au type Scleranthus pour situer le signe. La Balance, cependant, aime à poursuivre ce défi de bien développer une bonne faculté de jugement, en recherchant des situations qui en exigent une démonstration des plus brillantes, tels des postes de diplomates ou de magistrats. Le natif de la Balance a un sens inné de la loyauté et de la justice qu’encourage une intelligence exceptionnelle dont il est particulièrement fier. Le signe rend l’esprit littéraire et amateur de connaissances : le natif se plait à lire et écrire, et un nombre impressionnant de nos géants de la littérature relèvent de la Balance. Parce que c’est un signe d’air cardinal, son intellect pénétrant est certainement une gageure pour les autres signes d’air, Gémeaux et Verseau. Il s’en suit aussi que les natifs de ce signe sont également éloquent.

Avec son parler doux, amical, la Balance veut s’impliquer dans des interactions sociales. Elle aime l’harmonie à tout les niveaux (et également la musique) et adopte parfois un comportement de « paix à tout prix » qui peut passer aux yeux d’autrui pour de l’indécision. Ce signe est celui du mariage, et Vénus, déesse de l’Amour qui gouverne la Balance, encourage un puissant désir de convoler en juste noce. Partager est un élan naturel à la Balance : l’approche s’inversant par rapport au signe opposé du Bélier, le « je suis  » de ce dernier à la Balance devient « nous sommes ». Le glyphe de la Balance, habituellement représenté en sa version d’une balance modifiée peut également être vu dans cette même relation : alors qu’au Bélier le soleil se lève (ascendance de l’ego), le glyphe de la Balance peut être considéré comme un soleil couchant, témoignant de la volonté de la Balance de laisser de côté les exigences de l’ego pour pouvoir honorer le partage.

 

On peut cependant considérer le glyphe de la Balance dans un autre contexte : l’idéal de justice très élevé dont ces natifs sont dotés. Il s’agit, évidemment, de la justice de Dieu, vécue dans notre expérience comme le karma. La science a défini le karma comme la relation de cause à effet, et elle remplace l’ancienne notion d’une justice divine et céleste par les lois modernes de la probabilité. Nous éviterons les explications complexes des principes statiques, mais remarquons tout de même la similarité étonnante entre le glyphe de la Balance et ce que les statisticiens connaissent habituellement sous le nom de courbe normale de répartition. Les symboles sont identiques, tant dans le dessin que dans la signification. Cette courbe, également connue sous le nom de courbe normale de probabilité, est ce que propose la science pour expliquer comment la plupart des événements se répartissent dans le monde. Décrivant une moyenne, elle évoque une cloche lorsqu’on la représente graphiquement. Le résultat récurrent et infaillible de ce qu’un scientifique attribuerait à la chance, la Balance le considère comme le juste dessein de la Nature, ou l’expression d’une justice supérieure. Cette justice, lorsqu’elle s’applique aux affaires et aux actions des hommes devient le « karma » – on récolte ce que l’on sème. Tout nous reviendra en fin de compte. En terme astrologique nous le saisirons facilement, sachant que Saturne (la planète du karma) est en exaltation dans le signe de la Balance.

De part sa position dans le zodiaque, la Balance est le signe qui illustre le mieux les paradoxes. On utilise aussi  son glyphe en mathématiques pour symboliser « la différence entre deux termes ». En assimilant la démarche comparative et modération de la Balance, non pouvons acquérir ultimement la véritable connaissance.

 

Si vous avez envie d’en savoir plus sur les élixirs floraux cliquez ici.

Source :
*Peter DAMIAN, manuel astrologique des Fleurs de Bach, Editions Ulmus Co. Ltd,

Aucun commentaire

Laisser un commentaire